La popularité de l’économie sociale en Belgique francophone

ConcertES est une plate-forme de concertation des organisations représentatives de l’économie sociale en Région wallonne et àBruxelles, initiée en 2005 par trois fédérations transversales d’économie sociale – Febecoop, SAW-B et Syneco – afin de représenter les entreprises d’ESS auprès des instances politiques. En sortie de crise sanitaire, l’association a commandé une étude pour le moins originale. Ce sondage – qui sera effectué tous les deux ans – mesure la perception et les opinions des francophones de Belgique  (personnes vivant en Wallonie et à Bruxelles) sur l’économie sociale. Son modèle de société plus cohérente, solidaire et durable est-il bien repéré et apprécié ? Plus précisément,comment sont perçus les produits et services proposés par les entreprises de l’économie sociale ? Quel type de public soutient cette offre ? Existe-t-il des freins et si oui lesquels ? Etc.
Le sondage réalisé auprès de 1 000 citoyens révèle un modèle de transition largement plébiscité par les Belges francophones. Plus précisément :

  • 54 % des sondés sont insatisfaits du modèle économique capitaliste actuel et 55 % pensent qu’il est nécessaire de le repenser ;
  • 80 % estiment qu’il est important de sensibiliser les consommateurs à l’économie sociale ;
  • 66 % des personnes consommant des biens et services issus de l’économie sociale attribuent une note d’excellence à leur expérience d’achat ;
  • seulement 35 % des participants à l’étude reconnaissent facilement un bien ou un service issu de l’ESS, alors même que 80 % affirment qu’ils en consommeraient davantage si cette offre était rendue plus visible.

Notons que l’économie sociale et solidaire représente 12,5 % des emplois en Wallonie et à Bruxelles et que le gouvernement wallon a réservé un budget de 2,5 millions d’euros dans le cadre de son plan de relance pour promouvoir ce modèle économique.