Mutuelles

Un « Dialogue de la Recma » sur les mutuelles santé

Le 16 septembre, Coop FR accueillait dans ses locaux le rendez-vous trimestriel des  « Dialogues de la Recma ». Cette matinale s’est déroulée avec la participation de Nathalie Coutinet et Philippe Abecassis, tous deux maîtres de conférences en économie de la santé à l’université de Paris-Nord et coordinateurs du dossier « Mutualité » publié dans le numéro de juillet (n° 357) de la Recma.

Les propositions de la Mutualité française pour la transformation du système de santé

En septembre 2019, la Mutualité française avait organisé ses journées de rentrée sur le thème « Les mutuelles, actrices de la transformation du système de santé ». Il s’agissait, pour le partenaire historique de la Sécurité sociale, de mieux faire entendre sa voix en tant que force de proposition auprès des pouvoirs publics.

L’assemblée générale de la Maif prend des résolutions historiques

Au cours de l’assemblée générale de la Maif, qui s’est tenue le 11 juillet 2020, les 1 000 représentants des sociétaires et des dirigeants du groupe ont pris trois résolutions qui resteront dans les annales. Au premier rang de celles-ci figure l’octroi à tous les assurés du droit d’élire leurs représentants, qui se traduira par la fusion de la filiale Filia Maif au sein de la Maif au 1 er janvier 2021.

Une nouvelle taxe pour les mutuelles

Les Ocam (organismes complémentaires d’assurance maladie) seront prochainement soumis à une « taxe Covid » d’un montant de 1,5 milliard d’euros échelonnée sur deux ans via une hausse de la TSA (taxe de solidarité additionnelle), à laquelle sont soumis ces organismes. Le ministre des Solidarités et de la Santé justifie cette contribution exceptionnelle par les économies qu’auraient réalisées ces organismes durant le confinement, du fait de la baisse des dépenses de santé.
Ce nouvel impôt, qui pèsera sur les budgets mutualistes, inspire trois critiques :

Le Zoom Mutuelles des Pays de la Loire

L’observatoire de l’ESS de la CRESS des Pays de la Loire s’enrichit d’une nouvelle publication Zoom Mutuelles. Ce document fournit les éléments essentiels à la compréhension du modèle mutualiste et détaille les caractéristiques de l’emploi mutualiste dans les cinq départements de la région, ainsi que son évolution au cours de la dernière décennie. Il peut être consulté en ligne sur https://www.cress-pdl.org/

Les mutuelles d’assurance face à la crise : au-delà des garanties contractuelles

Le maintien des Français à leur domicile pendant la crise sanitaire a eu des effets contrastés sur l’activité assurantielle. Tandis que les assureurs des  entreprises devaient s’attendre à amortir les dommages subis par leurs adhérents en cessation d’activité, la sinistralité automobile ainsi que les vols et les  cambriolages diminuaient considérablement. Estimant que la régression des sinistres automobiles lui permettrait d’économiser 100 millions d’euros, la Maif a décidé de les redistribuer à ses sociétaires.

La Mutualité française et la perte d’autonomie

La pandémie n’a pas épargné les résidents des Ehpad, pourtant soumis à un régime de confinement radical qui les a privés de la visite de leurs proches pendant des semaines. La gestion très critiquée d’un grand nombre de ces établissements – particulièrement ceux du groupe Korian – a contribué à accélérer le débat public sur la prise en charge des personnes âgées ou en situation de handicap.

Femmes et mutualité : un « Dialogue de la Recma »

Le 14 avril dernier, un « Dialogue de la Recma » a eu lieu pour la première fois en webinaire. L’historienne Charlotte Siney-Lange présentait son article « La prise en compte des besoins des femmes dans le cadre mutualiste (XIX e -XX e siècles) », paru en janvier 2020 dans le n° 355 de la Recma. En préambule, elle a rappelé que la justice sociale était au cœur du projet mutualiste, qui vise à rendre accessibles à tous des soins de qualité.

Regards pluriels sur l’avenir mutualiste dans le monde d’après

Au cours de la crise du coronavirus, les organismes mutualistes de Livre II et de Livre III ont rempli leur mission d’acteurs de la protection sociale en mettant en place diverses actions de solidarité (cf. rubrique « En bref » du n° 356 de la Recma). Cette période a vu fleurir nombre de propositions ou de spéculations sur « le monde d’après » de la part de tous ceux qui espèrent une disqualification définitive de la doxa de la rentabilité, notamment dans le domaine sanitaire.

Entre stratégie disruptive et pouvoir de régulation, quel rôle pour la mutualité ?

Le rôle joué par les mutuelles depuis la fin du XVIII e siècle est unanimement reconnu comme primordial dans la protection sociale de notre pays, en raison de leur objet – répondre aux besoins de protection contre la maladie et la vieillesse – et de la « spécificité de la pratique mutualiste, [qui] repose, depuis l’origine, sur certains invariants de nature éthique et fonctionnelle [1] ». Pourtant, les mutuelles sont le plus souvent présentées comme sinon passives, du moins intimement dépendantes de la législation en vigueur.